PROCHE-ORIENT
Liban
 
Liban +961
AIN-SAADE, BASKINTA, BEIT-MERY,
BEYROUTH, DEDDEH-KOURA (Tripoli),
FURN EL CHEBBAK, KFARYACHIT

Le Frère Visiteur, Frère Fadi SFEIR

Frère Coordinateur
, Emile AKIKI
B.P. 17-5353 Gemmayzé
BEYROUTH, Liban
Mob : (3) 258 161
Tél. (1) 870 025
Tel.Fax (1) 891 322
akiki.emile@yahoo.com

Coordinateur de la MEL : F. Emile AKIKI
akiki.emile@yahoo.com
Mob : (3) 258 161


Centre Pédagogique Lasallien Libanais (CPLL)
Directeur : M. Samir Hoyeck
Collège Mont La Salle
Tel : 01 / 870025
Email : cpll@montlasalle.edu.lb
M. Hoyeck : samir.hoyek@usj.edu.lb

 

 

Présentation du Secteur Liban

Frère Ildefonse-Marie SARKIS

COLLEGE DE LA SAINTE FAMILLE

Le 29 octobre 1886, 3 Frères s’embarquent à Alexandrie pour Tripoli. Ils y arrivent le 2 novembre. Ils reçoivent l’hospitalité des Pères Lazaristes pendant 14 jours. On lit dans l’historique du collège :
Le Vicomte de Petiteville, Consul Général de France à Beyrouth, obtient du Gouvernement, à la suite des demandes faites par Monsieur Geoffroy, Vice-Consul de France à Tripoli, et premier  promoteur de la création de cet Etablissement, 15 mille francs, pour aider à la fondation de cette œuvre…
L’école ouvre le 28 novembre avec 6 élèves, à la fin de l’année ils étaient 32. Ibrahim Afendi, chef de la Police, vint de la part du gouvernement turc exiger le Firman. Les Parents sont menacés s’ils ne retirent définitivement leur enfant de cette école…En décembre1888, le nombre des élèves a atteint 160. Ils étaient 3.000 en 1975, début de la guerre, dont plus de 1200 élèves venant de la région chrétienne de Zgharta, comme la moitié des Professeurs.
La guerre a imposé des frontières infranchissables, il a fallu d'abord les loger ici ou ailleurs pendant 10 ans, avant de leur construire le Collège de La Salle à Kfaryachit, en 1984. En 1987, les élèves et professeurs restés à Tripoli, sont transférés à Deddeh., après cent ans d’existence de collège de Tripoli qui marqua le Liban Nord au niveau culturel, social et économique, donnant au pays 2 Présidents de la République, 3 Présidents du Gouvernement, des dizaines de députés, ministres, avocats, ingénieurs, médecins, écrivains, et hommes d'affaires.

COLLEGE DE  LA SALLE - KFARYACHIT  (Zghorta)

Les professeurs avaient pris l’initiative de rassembler les élèves dans une école provisoire, mais c’est le provisoire qui a duré 9 ans. L’Institut achète en 1983 un terrain à Kfaryachit et bâtit une école moderne inaugurée en 1984 avec1500 élèves. Aujourd’hui ce collège compte près de 1.000 élèves.

COLLEGE DE DEDDEH

Le Collège de la Sainte Famille de Tripoli fut transféré à Deddeh dans le Koura, après la vente des trois sites sur lesquels il était réparti en ville. La guerre, le fanatisme, l’occupation du collège par les milices, le désir des Professeurs et des Parents, ont contribué à décider les Frères à  transférer leur Collège, sur un site de 72 mille m2  à Deddeh (7 km de Tripoli). En 1987,  le Collège est inauguré avec 2100 élèves, 5 Frères et 93 professeurs. Aujourd’hui, il compte près de 1.300 élèves .

ECOLE SAINT VINCENT DE PAUL

Le 10 mai 1890, arrivent à Beyrouth 2 Frères de Jérusalem, pour exécuter un contrat passé avec la Conférence de St. Vincent de Paul. Il s’agissait de prendre en charge sa petite école gratuite. Les Frères obtiennent d’emblée un franc succès. Ils la dirigèrent jusqu’en 1974. 25 ans après, en 1999, les Frères reprennent la direction de cette école transférée du centre-ville vers le quartier populaire de Bourj-Hammoud. Elle compte aujourd’hui : 573 élèves.

COLLEGE DU SACRE–CŒUR - Beyrouth

On lit dans l’historique du collège qu’en 1893 : Les Familles aisées regrettaient de ne pouvoir faire  bénéficier leurs enfants de l’enseignement des nouveaux Maîtres à l’Ecole de St Vincent. Pour répondre à l’appel pressant des Parents, le Collège Français du Sacré-Cœur voit le jour dans une salle réservée à la Communauté. Les élèves inscrits sont 11 : 9 Français et 2 Libanais. Ce fut le grain de sénevé qui deviendra un arbre géant. En 15 ans, le nombre d’élèves passera à 480, dont 130  pensionnaires : c’était en 1911. Avant la montée des classes de 4e aux Terminales à  MLS en 1972, on comptait près de 2.500 élèves. Après multiples exodes durant la guerre 75-90, le Collège retrouvera ses effectifs en 1994, et reprendra les classes secondaires en 1999, alors que ses "petites classes" hébergées à MLS, vont  y continuer.

L’historique du collège relève la visite de grandes personnalités comme : Georges Picot, Maurice Barrès et Henri Bordeaux de l’Académie Française, les Cardinaux Dubois et Tisserant, l’Amiral Mornet, le Général Weygand Haut Commissaire, le Patriarche Arida, Raoul Follereau, le Général de Gaulle. Le collège compte parmi ses Anciens, 2 Présidents de la République, 2 Généraux en Chef et une multitude de ministres et députés.

COLLEGE NOTRE-DAME - FURN EL CHEBBAK

On lit à la première page de l’historique du Collège : En 1938, profitant de la mise en vente, par le R.P. Visiteur des Lazaristes, d’une parcelle de terrain faisant partie des anciennes propriétés de M. Morel à Furn el Chebbak, le cher F. Visiteur Palatin Joseph crut l’occasion excellente d’en faire l’acquisition au nom du Collège du Sacré-Cœur.
Sur ce terrain se trouvait une petite école de 150 élèves tenue par les Filles de la Charité, les Frères en prendront la direction, en vue de bâtir  un grand collège.
"Le Fr. Palatin Joseph pensait avec raison, que ce quartier et ses environs, habités par une population chrétienne simple et religieuse, méritaient d’avoir à sa portée un collège catholique." La pause de la première pierre eut lieu le vendredi 2 avril 1948. Le 11 octobre 1949, 12 classes, avec 450 élèves,  fonctionnent à plein rendement. Aujourd’hui le collège compte près de 1.300 élèves.

JUVENAT SAINTE MARIE - BEIT-MERY

Une école avait fonctionné au siècle dernier…En 1937, les Frères ouvrent une maison de formation. L’école pour le village et la région fut jumelée avec le Juvénat et plus tard le Scolasticat. A partir de 1952, des élèves nous viennent  des villages avoisinants. En 1960, un nouveau bâtiment vit le jour pour accueillir le nombre d’élèves qui ont atteint le nombre de 800 élèves dans les années 1970, avant que le Collège ne ferme en 2003. Aujourd'hui, la Maison Ste Marie est devenue un Centre d'accueil pour les Conférences, les formations, les retraites et les réunions du Chapitre du District.

ECOLE SAINT PIERRE - BASKINTA

A la demande de Mgr Boutros Hobaïka, qui avait enseigné l'Arabe au Collège du Sacré-Cœur au début du XXème siècle, les Frères ont pris la direction de son école primaire fondée en 1906 à Baskinta. Le F. Athanase Emile Supérieur Général de l’Institut a signé le contrat avec Mgr Hobeika, en présence du F. Assistant Zacharias. En 1962 une aile nouvelle fut ajoutée pour contenir les classes complémentaires, et en 1971, une section secondaire est  créée. Depuis1999, une immense bâtisse a vu le jour… Aujourd’hui, une école gratuite fonctionne à côté d’une section secondaire, avec en tout  près de 500 élèves.

COLLEGE DE LA SALLE - RAS-BEYROUTH

En 1922, Le Collège du Sacré-Cœur essaime et pose la première pierre du Collège de La Salle à Ras- Beyrouth qui fonctionnera 50 ans. La fermeture de ce Collège, donnera naissance au complexe de Mont La Salle.

COLLEGE MONT LA SALLE

La position névralgique du centre commercial de Ras-Beyrouth, la volonté des Frères du Liban de regrouper les 4 collèges secondaires de la région, ont amené les responsables du District à choisir un emplacement convenable et une équipe capable de réaliser ce projet.
Une colline qui surplombe la ville de Beyrouth est choisie, aux limites de Ras-Dékouané et Fanar, sur le territoire du village de Aïn-Saadé. On se met à l’œuvre. 18 mois après, la forêt de pin cède la place à un complexe scolaire moderne de 10 bâtiments qui accueillent le 10 octobre 1972…1972 élèves. 
Durant les événements tragiques vécus par le Liban, le collège fut pris pour cible par les 2 camps…et ses effectifs dispersés sur plusieurs centres. Il a également accueilli les "petits" du CSC, avant d'avoir lui-même ses classes primaires après 1990. Il assure aujourd’hui tous les parcours jusqu'aux Bacs libanais et français,  ainsi que l’enseignement technique supérieur en électronique et  commerce, avec en tout 140 professeurs et près de 2.300 élèves.

         
 
LETTRE PASTORALE AUX FRÈRES 
Un unique appel, plusieurs voix
(pdf – 0,6Mb)



Commission des Vocations lasalliennes.
Communiqué n1


Frère Salomon Leclercq
Article à lire
Ressources à télécharger


RÉFLEXION LASALLIENNE 2 / 2016-2017
Un appel, plusieurs voix
Faire vivre la spiritualité dans la sécularisation

http://www.lasalle.org/wp-content/uploads/2015/12/cover_fr.jpg

La ligne du Temps du Fondateur




Intercom 147 – Juillet 2016





Lumen - Décembre 2016
« Service avec les pauvres »



25 mars 2017
Prière pour les Vocations