FRERES DES ECOLES CHRETIENNES - PROCHE ORIENT
actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
 
RELEM : Rencontre des jeunes lasalliens à Malte (12-19 août)

Rassemblement des jeunes lasalliens de la RELEM à Malte

par M. Richard Farès (Proche-Orient/Liban) /  d'autres témoignages sur le site de la RELEM

26 jeunes lasalliens représentant les différents districts de la RELEM se sont rendus à Malte pour se réunir du 12 au 19 août,  pour réfléchir ensemble et pour partager leurs expériences personnelles. Ce rassemblement cherche, entre autres, à alimenter la spiritualité lasallienne des jeunes, en suscitant en eux le désir d’être des engagés dans la mission lasallienne.

A-Formation

1er jour : Expérience personnelle  lasallienne dans un réseau international

Au cours de ce jour les participants  étaient répartis en différents groupes. Chaque participant a partagé sa propre expérience lasallienne à partir des questions préparées par le comité d’organisation :

  • Retrouves-tu une différence/ressemblance entre l’origine de la mission lasallienne et celle d’aujourd’hui ?
  • Est-ce que tu es un élément de valeur dans la mission lasallienne ?
  • Raconte une histoire vécue remarquable durant ton engagement lasallien.

Suite à ce travail de groupe, les participants ont reçu une explication et une présentation  concernant la RELEM

Cette première journée s'est achevée par une messe.

---------------------------------

2ème jour : Le Fondateur Jean Baptiste de La Salle

Frère Joël Palud a présenté un résumé de la vie de SJBL. Il a débuté sa présentation par la situation politique et la situation culturelle au temps de SJBL ainsi que la situation  familiale de notre fondateur. Puis il a passé à expliquer les différentes phases qui ont marqué  la vie de SJBL depuis sa naissance jusqu’à son décès.

La deuxième partie de cette journée était marquée par l’intervention du Frère Visiteur de G-B&Malte Aidan Kilty qui a expliqué « l’éducation lasallienne ».

Frère Aidan a évoqué l’évolution de cette éducation en partant des caractéristiques de l’école de SJBL  dès sa naissance jusqu’à nos jours. Il a mentionné qu’un changement énorme  a eu lieu et ce changement réside dans l’association entre les frères et les laïcs dans la mission éducative lasallienne. Le Frère Aidan a insisté que la forme a changé mais l’esprit de cette mission reste toujours la même : prendre soin des élèves pauvres.

------------------------------------

 

3ème jour : Jean-Baptiste de La Salle : un guide pour notre vie spirituelle ?

Cette journée était animée par Frère Jacques D’Huiteau, Conseiller-Général pour la RELEM.

Selon SJBL la spiritualité lasallienne est un ensemble de routes et c’est à chaque individu de choisir une route à suivre. Ces routes permettent de découvrir Dieu tout en respectant la liberté humaine et en donnant l’attention aux pauvres.

Notre fondateur insiste qu’il faut être toujours conscient de la présence de Dieu.

En quoi cette spiritualité peut-elle nous concerner ?

  1. Comme croyant
  • Elle nous interroge sur la conception que nous avons de Dieu :
  • Elle nous offre un chemin pour trouver Dieu à partir de notre vie. « Dieu est là au cœur de nos vies ». «  Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder le ciel ? » dit l’ange aux apôtres après que Jésus à disparu à leurs yeux.
  • Elle nous invite à découvrir Dieu là où on ne l’attend pas :

              - à l’intérieur de nous-mêmes

        - dans le regard qui sollicite notre attention, notre tendresse, notre aide

  1. Comme éducateur
  • Elle nous invite à voir dans tout enfant, tout jeune, toute personne, parce qu’ils ont été créés par une Dieu qui est l’Amour, quelqu’un qui a une valeur sacrée et porte en lui le désir d’être aimé.
  • Elle nous invite à faire découvrir aux jeunes que leur vie, quoi qu’il arrive, a un sens, peut être fructueuse. Pour cela il ne suffit pas de le leur dire, il faut leur donner l’occasion d’en faire l’expérience.
  • Elle nous invite à suivre Jésus, non seulement pour le connaître, mais pour essayer de nous identifier à lui. En prenant un vocabulaire bouddhiste je dirai qu’il nous invite à passer de la connaissance à l’illumination.

Un disciple demandait à un maître : « Quelle différence y a-t-il entre la connaissance et l’illumination ? »

Le maître répondit : « Quand tu as la connaissance tu utilises une lampe pour indiquer le chemin. Quand tu es illuminé, tu deviens lampe »

C’est ce que Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes la lumière du monde ».

Etre éducateur, être animateur c’est être une lampe pour les jeunes et les enfants qui nous sont confiés.

JBS a été une lampe dans son temps. Il nous invite à le devenir dans le nôtre, non d’abord par nos propres qualités ou nos propres forces mais par la force de l’Esprit de Jésus dont il nous indique la voie comme un guide ouvre la voie des alpinistes qu’il accompagne.

------------------------------------------------------

 

4ème jour : la dimension pastorale de l’école lasallienne d’aujourd’hui (Réflexions)

M. Leonard Griscti (Malte)

Au cours de son intervention, le formateur maltais a rappelé que le monde est en perpétuel changement. En fait les jeunes considèrent que tout devient “leur droit”. Il a insisté sur la pyramide de Masslow (pyramide de besoins).Ainsi la clef de réussite pour la pastorale et pour l’éducation se limite à la relation avec ces jeunes: “Pour notre part il est important de reconnaître leur monde” (Fr.Alvaro)

Si on n’est pas une partie de la solution alors on contribue au problème.

Si on refuse d’être une partie de la solution alors on est le problème.

M.Griscti s’est référé à des citations du Frère supérieur Alvaro pour nourrir les réflexions:

«Pour apprendre à connaître leurs besoins, leurs inquiétudes, leurs questions, leurs désirs, leurs espoirs et de leur offrir l’Evangile qui est toujours bon "(Fr.Alvaro).

«La nouvelle évangélisation pour les jeunes et pour ceux qui les conseillent devrait être un appel pour revenir à l'Evangile et de découvrir que le noyau central de notre foi  est une rencontre personnelle avec Jésus-Christ qui conduit à une communauté des disciples » (Fr.Alvaro).

Finalement  le formateur Leonard  Griscti a discuté avec nous la question de l’engagement. Pour lui l’engagement transforme un  promis en action qui a un impact plus grand que les mots. Ainsi L’engagement se définit comme un pouvoir de changement.

-------------------------------------

 

5ème et 6ème jours : la formation d’une communauté

Les  deux derniers jours de cette rencontre étaient réservés pour élaborer un plan d’actions concrètes. Ce qui est important est l’engagement dans l’une de ces actions. Ainsi en s’engageant

  • Le sens d’appartenance à un réseau international lasallien sera plus fortifié
  • l’amitié et l’assistance mutuelles seront favorisées.
  • On retrouve un moyen pour prolonger la présence lasallienne malgré la diminution du nombre des frères.

Exemple d’axes proposés : ONG- Les journées internationales lasalliennes pour la Paix-les formations....

B- RELATIONS

La formation a été, sans aucun doute, un aspect important de la rencontre mais la vie  commune a été aussi importante. Cette formation à Malte a servi pour rencontrer de nouveaux lasalliens et lasalliennes.

Dans un groupe aussi différent, du point de  vue national, culturel  et linguistique, il convient de signaler, en lettres majuscules, le grand degré de convivialité  que nous avons  connu. Dès le début, les relations personnelles furent très bonnes ; tout le monde donna le meilleur de soi-même pour faire en sorte que tous se sentent à l’aise, malgré quelques difficultés de communication linguistique.

Peu à peu nous avons découvert que ce  ne sont pas seulement les bonnes intentions qui créent une bonne ambiance, il  y avait entre nous quelque chose de plus : nous étions tous unis par l’esprit lasallien et nous faisions tous partie de la famille lasallienne.

Finalement, il convient de  remercier toutes les personnes qui nous ont accueillis et qui ont rendu possible notre séjour et la formation que nous avons reçue.
Merci à l’Equipe de la Maison de retraite (Malte) pour son accueil et la bonne organisation.
Merci à tout le personnel  pour nous avoir facilité toute chose
et enfin, Merci au Secteur Malte (le coordinateur Frère Martin) pour son hospitalité.

M. Richard Farès

 

       

 

Retour

 

Retour

         
 



REFLEXION LASALLIENNE 3 / 2017-2018

LASALLIENS SANS FRONTIERES
FORMER DES COMMUNAUTES VIABLES
Un environnement naturel et démographique radicalement transformé
(pdf – 7,44 MB)


télécharger les logos en HD
en francais
en anglais

Bulletin Vocations lasalliennes 2


Intercom 150