FRERES DES ECOLES CHRETIENNES - PROCHE ORIENT
actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
 
Situation au Sud Soudan : demande d'aide
La violence qui a commencé à Wau en juin entre les soldats du gouvernement et les groupes rebelles a fait fuir les civils de leurs maisons. Plus tard, elle s'est étendue au meurtre et au pillage de biens des civils. Des milliers de personnes cherchent un abri pour se protéger à l’UNMISS, à la Croix-Rouge du Sud Soudan et à la Cathédrale catholique.
Les gens restent dans ces lieux sécurisés parce qu'ils estiment que c'est là qu'ils peuvent être en paix. Certains qui ont essayé d'aller chez eux sont avertis par les forces armées et les voleurs de ne pas aller visiter leurs maisons sinon il peut leur arriver quelque chose de mauvais. Ils sont continuellement menacés, ce qui a conduit à une augmentation de la peur dans la population civile malgré les efforts déployés par le gouvernement pour rétablir la sécurité. L'autre raison est que la violence s'est ensuite transformée en tribalisme entre les Dinkas et les Fertits. Le séjour dans les camps est alors prolongé, surtout pour les gens dont les biens ont été complètement pillés et les maisons brûlées. La répartition mensuelle des ratios alimentaires par le Programme Alimentaire Mondial a également contribué à leur maintien dans les camps.
Une autre raison concerne l'incident qui a eu lieu à Juba entre les gardes présidentielles du gouvernement et les forces loyales au président rebelle Dr Riak Machar en Juillet 2016 : sa disparition pendant l'incident a doublé la peur dans l'ensemble du pays. Les gens espèrent que le déploiement de la Force de protection régionale au Sud-Soudan rétablira la paix.
Bazia Jedid, Nazareth, Ngobu, Kosti, Mukta madia, Jebbel Kheir, Bagare Jedid, Jebel Rabi et Hai Kamsin sont les villages les plus touchés par la crise de Wau.
Nous tenons à souligner les efforts déployés par les partenaires, comme l'Organisation Mondiale de la Santé pour fournir des médicaments, l'OIM et le Programme Alimentaire Mondial, ainsi que d'autres partenaires humanitaires pour leur soutien. Nous reconnaissons également le travail accompli par la Croix-Rouge pour tenter de réunir les familles séparées avec leurs proches. Le soutien de base qu'ils offrent n'est toujours pas suffisant pour couvrir la population touchée, toutefois nous appelons à d'autres bons Samaritains à se joindre à eux.
 
Communiqué par Frère Joseph Alak

demande d'aide (PDF) : Request for Emergency Assistance for Displaced Persons in Wau
From the Office of the Executive Director
PO Box 144, Juba, South Sudan
brbillf@yahoo.com.au
+211929167063



Retour

 

Retour

         
 



REFLEXION LASALLIENNE 3 / 2017-2018

LASALLIENS SANS FRONTIERES
FORMER DES COMMUNAUTES VIABLES
Un environnement naturel et démographique radicalement transformé
(pdf – 7,44 MB)


télécharger les logos en HD
en francais
en anglais

Bulletin Vocations lasalliennes 2


Intercom 150