FRERES DES ECOLES CHRETIENNES - PROCHE ORIENT
actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
 
CSC : messe en souvenir du F. Bernard Hobeika
Le Collège du Sacré-Coeur de Beyrouth a célébré une messe de requiem à la mémoire du F. Bernard Hobeika qui y a passé la plus grande partie de sa vie de Frère, selon Mgr Camille Zeidan, président de la Commission épiscopale des Ecoles catholiques.
 
L'évêque maronite d'Antélias, ancien SG des Ecoles catholiques, Mgr Zeidan officiait en présence de 16 Frères, plus de 150 éducateurs lasalliens et davantage d'anciens élèves, notamment les membres de la Mutuelle, ceux de la Fédération des Anciens et des Amicales. A ses côtés, concélébraient les Pères Boutros Hachem et Jacques Azzi.
La messe, animée par Mme Elson Zoghbi, était chantée par la chorale dirigée par le P. Fadi Jandah.
F. Bernard, décédé le 23 décembre dernier à 78 ans, avait rejoint le petit noviciat de Beit-Méri en 1951. Son scolasticat à Bethléem terminé en 1957, il a rejoint le Sacré-Coeur où il fut durant 15 ans, enseignant, inspecteur d'arabe puis du secondaire jusqu'au transfert de cette section à MLS en 1972. Là, il fut inspecteur puis directeur jusqu'à sa nomination Visiteur en 1986, date à laquelle il a assumé la direction du CSC jusqu'en décembre 2006. Retour à Beit-Méri, devenue maison d'accueil, pour ses 7 dernières années.
Dans son homélie, Mgr Zeidan a évoqué les étapes importantes de la vie du Frère, notamment lors des crises qu'il savait affronter par sa ferme volonté, sa grande lucidité et sa sagesse fraternelle. F. Bernard fut, selon le prélat, un éducateur émérite digne de St JBLS, un dirigeant rompu aux difficultés, consacré au service de son Institut et convaincu de la place des Collèges des Frères dans le monde éducatif libanais, notamment par l'envergure qu'il a assurée aux deux Collèges CSC et MLS durant son directorat et son visitorat.
Il fut toujours soucieux du bien-être de ses Frères, des difficultés vitales des collègues laïcs, assurant l'enseignement de qualité aux élèves qui lui ont toujours su gré de la rigueur qui les a protégés et aidés à réussir dans la vie.

A la fin de la messe, c'est le directeur Georges Ghanem qui a pris la parole, pour exprimer avec emphase et poésie à la fois, le sentiment des nombreux anciens élèves du CSC, comme lui, étaient là, présents la gorge serrée, ne croyant pas que F. Bernard "l'increvable", selon l'expression de certains d'entre eux, n'était plus.
M. Ghanem, a connu F. Bernard comme élève au CSC où son père était prof, avant de devenir lui-même enseignant en 1974 au MLS, puis directeur (2006-2013). Il a évoqué le travailleur infatigable, robuste dans les épreuves et modeste dans le succès, notamment dans la gestion et le développement des établissements et du patrimoine de l'Institut, durant les périodes difficiles de guerre et d'après-guerre.
   
Notre "cher Frère" Bernard a toujours été un frère aîné pour les élèves, et grand frère pour les enseignants jeunes ou chevronnés, un religieux tout donné à l'oeuvre d'éducation lasallienne pour laquelle il a reçu vocation, a-t-il ajouté.    (Mot de M. Ghanem).
A la fin de la Messe, les présents ont salué les Frères et les membres de la famille de F. Bernard qui célèbrera également une messe le dimanche 2 février à 11h, à Baskinta sa ville natale.    


photos : merci à M. Antoine Chartier

       





       

Retour





































 

Retour

         
 
REFLEXION LASALLIENNE 3 / 2017-2018

LASALLIENS SANS FRONTIERES
FORMER DES COMMUNAUTES VIABLES
Un environnement naturel et démographique radicalement transformé
(pdf – 7,44 MB)


télécharger les logos en HD
en francais
en anglais

Bulletin Vocations lasalliennes 2


Intercom 149


LETTRE PASTORALE AUX FRÈRES 
Un unique appel, plusieurs voix
(pdf – 0,6Mb)



La ligne du Temps du Fondateur




Frère Salomon Leclercq
Article à lire
Ressources à télécharger