FRERES DES ECOLES CHRETIENNES - PROCHE ORIENT
actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
 
Au CSC : hommage français à l’éducation lasallienne de qualité

L’ambassadeur de France au Liban a décerné jeudi 17 janvier au Collège du Sacré-Cœur le label CELF*, le 1er pour la ville de  Beyrouth, et qui sanctionne la qualité des enseignants de et en français, tout en soulignant qu’il saluait à travers le CSC l’apport de l’éducation lasalienne de qualité qui se poursuit depuis 1886 dans les 7 établissements du Liban.

M. Patrice Paoli accompagné des responsables de l’Institut Français de Beyrouth, a été accueilli par le F. Visiteur Régis Robbe, les FF. coordinateurs FEC Emile Akiki et MEL Habib Zraibi, en présence des délégués des élèves, des parents, des enseignants et des Anciens élèves.

F. Régis a d’abord remercié M. Paoli pour cette reconnaissance de la qualité des personnels et des services éducatifs lasalliens, ainsi que du soutien de la France à la diffusion de la langue et la culture francophones. Il a ajouté que ce que les nombreux Frères ont réalisé au CSC depuis 1894 et au Liban, suivis de nombreux laïcs dévoués, ne visait pas uniquement la promotion du français, mais à travers cette langue et cette culture la construction de l’homme, l’éducation à la liberté, à l’ouverture et à la fraternité.
La cérémonie s’est déroulée en présence et des FF. Jean-Claude Hérault , Ildefonse Khouri, Arsenio Carpintero, Ildefonse Sarkis, Angel Lopez, fadi Sfeir, Michel Krotky et Michel Tessier, des directeurs Joseph Alwane, Georges Ghanem, Henri Hermès et Asmahan Alam, ainsi que MM. Samir Hoyeck, Antoine Chartier, Sami Nseiri et plusieurs membres de la Mutuelle des Anciens élèves.

A la suite du montage retraçant brièvement l’historique du "Collège français du Sacré-Coeur" fondé en 1894, F. Habib a expliqué les caractéristiques de qualité et d’excellence qui ont marqué depuis 1680 l’éducation lasallienne pourtant vouée principalement au service des pauvres et des plus fragiles, mais qui grâce à une pédagogie active, participative menée par des maîtres dûment formés, a donné partout dans le monde les résultats que l’on retrouve aujourd’hui dans 1000 écoles, collèges et universités en 84 pays.
F. Habib a salué les efforts et le courage des enseignants qui ont bien voulu, au prix de nombreux sacrifices, se prêter à cette démarche de formation au DELF I et II, malgré leur grande compétence confirmée et leurs multiples contraintes.
(Mot du F. Habib)

Dans son discours, M. Paoli a rappelé que le CSC a longtemps joui d’un prestige éducatif confirmé, qu’il a connu de grands hommes, reçu les grands chefs du XXème siècle et donné au Liban de nombreuses personnalités au sommet de l’Etat. Il a précisé que cette distinction du CSC, tient au fait d’être le premier établissement à Beyrouth à avoir répondu aux critères de l’obtention du label CELF. Il a  mis souligné que la France aujourd’hui ne rayonnait pas uniquement dans le monde par sa langue et sa riche culture, mais par ses valeurs humanistes, son ouverture à la diversité et sa synergie avec d'autres langues, notamment européennes, et les cultures du monde entier.

Il a ajouté que cette marque d’estime décernée au CSC s’adressait également à la qualité de l’éducation lasallienne pratiquée dans 7 écoles au Liban, et rappelé les liens de coopération du CPLL, dirigé par M. Samir Hoyeck, avec les services pédagogiques de l’IFB.
Après avoir dévoilé la plaque marquant l’événement, M. Paoli, F. Habib et les responsables de l’IFB ont pris une photo-souvenir avec les diplômés, suivie d’une réception en l’honneur des hôtes.

A signaler, la décoration de la salle aux couleurs franco-libanaises et les panneaux ornant les murs retraçant des jalons de la francophonie libanaise allant du CSC au XIXème siècle, à l'académicien actuel Amin Maalouf.

Des intermèdes musicaux ont ponctué les discours : 2 soli au violon d’un ancien du CSC et le chant «Je suis lasallien» par les élèves du Primaire.
Ce chant est soumis au vote en ligne avec 2 collèges français (Marseille & Masseube) finalistes du concours «chant de service», organisé par le District de France.
                Votez CSC

---------------------------------------------------

*«Label qualité et outil de visibilité pour les établissements scolaires, le CELF est un label linguistique délivré par l’Ambassade de France aux établissements à filière scolaire francophone dont 75% des professeurs de français sont titulaires du DELF B2 et 75% des professeurs en français sont titulaires du DELF B1 (tous cycles confondus). Les établissements du réseau AEFE peuvent également obtenir le label CELF (avec un niveau d’exigence relevé).

Obtenir le label CELF pour un établissement scolaire, c’est prouver que les compétences linguistiques de la majorité de l’équipe enseignante de et en français ont été certifiées par l’obtention d’un diplôme délivré par le ministère français de l’Éducation et reconnu internationalement. » (extrait tiré du site de l’Institut Français de Beyrouth ) 

Ce label atteste aussi que les professeurs du Collège sont habilités à préparer leurs élèves à passer le diplôme DELF dont le niveau B2 est exigé pour poursuivre des études universitaires en France.

 

     

 

Retour













































 

Retour

         
 
REFLEXION LASALLIENNE 3 / 2017-2018

LASALLIENS SANS FRONTIÈRES
FORMER DES COMMUNAUTÉS VIABLES
Un environnement naturel et démographique radicalement transformé
(pdf – 7,44 MB)


Bulletin Vocations lasalliennes 2


Intercom 149


LETTRE PASTORALE AUX FRÈRES 
Un unique appel, plusieurs voix
(pdf – 0,6Mb)



La ligne du Temps du Fondateur




Frère Salomon Leclercq
Article à lire
Ressources à télécharger