FRERES DES ECOLES CHRETIENNES - PROCHE ORIENT
actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
 
ISTANBUL : RENCONTRE LASALLIENNE GRECO-TURQUE

Istanbul : Rencontre Lasallienne gréco-turque

Une rencontre à réuni fin février Frère Jean Paul Aleth, Visiteur pour la France et la Grèce, Frère Nicolas Printezis, Président du COMEL Grèce, Frère Régis Robbe Visiteur du Proche-Orient, Michel Bertet, coordinateur de la MEL secteur Turquie, au Lycée Saint Michel d’Istanbul, avec les directeurs : Antoine Rigoustos, Marc Varthalitis, F. Mario Kapellas (Grèce), Jacques Augereau, Elisabeth Maire et Jean- Michel Tricart (Turquie).

Un temps de prière, suivi d’un échange pour mieux se connaître : les Visiteurs ont rappelé l’historique de la présence des Frères, depuis l’époque du Grand District d’Orient jusqu’au rattachement de ces deux pays proches au Proche Orient pour la Turquie et à la France pour la Grèce. Temps de réflexion sur l’avenir de la mission : comment la vivre aujourd’hui et l’imaginer pour l’avenir avec une prise en charge par des laïcs et des Frères encore présents dans certains endroits.

Temps de présenter les statuts de l’école lasallienne dans chaque pays. Historique de leur présence en Grèce en réponse à des besoins, ces écoles n’appartiennent pas à l’Institut. Les salaires des professeurs (protégés par les lois et les syndicats) sont fixés par l’Etat et payés par l’école. Avec la crise, les demandes d’inscriptions sont moins nombreuses pour la rentrée prochaine, confirmant une tendance amorcée depuis quelques années.

En Turquie, le statut actuel remonte 1923, à la chute des empires et la création de la République Turque laïque. Le traité de Lausanne reconnaît nos écoles sans les protéger beaucoup. Elles appartiennent à un groupe de 14 écoles privées étrangères dont 6 françaises parmi lesquelles 3 lasalliennes. Le propriétaire en est l’Institut qui ne peut plus ni créer de nouvelles écoles ni agrandir celles qui existent.
On y prépare le diplôme de l’école, équivalent depuis 1963 au bac français. Si des élèves choisissent l’université en France, ce n’est pas notre objectif : nos écoles ont d’abord l’ambition de former les lycéens pour leur pays.

Des échanges existant ou à prévoir entre les pays et les écoles : à Saint Joseph Istanbul un échange d’élèves et de professeurs, logés dans les familles remonte déjà à 1999. Aujourd’hui, un échange sous forme de blog existe avec Thessalonique ; une convention de jumelage a même été signée. C’est ainsi qu’est venue l’idée d’une croisière de l’amitié qui a réuni 23 élèves des deux écoles sur 4 voiliers avec des objectifs humains (la vie en groupe sur un bateau), linguistiques, pédagogiques (la faune marine), sportifs (voile et pilotage d’un bateau). L’expérience sera renouvelée cette année avec d’autres élèves.

Les directeurs échangent sur leurs relations avec les autres écoles congréganistes de leurs pays respectifs, réunies des deux côtés en Fédération, sans avoir la même portée des deux côtés de la mer Egée.

Entre établissements grecs, existent également des échanges : concours de littérature, blogs avec photos sur la vie quotidienne des écoles, toujours dans le cadre d’un concours. A l’étude également : l’idée d’une formation commune entre professeurs. On envisage une rencontre d’enseignants Grecs, Turcs et Français si possible l’année scolaire prochaine.
En Turquie, une Association chapeautant la Fédération se réunit une fois l’an. Les directeurs au sein de la Fédération des 6 écoles congréganistes, ont une réunion mensuelle et des contacts réguliers. Ils élisent un coordinateur pour deux ans, interlocuteur pour les questions communes avec les autorités, et notamment avec l’Ambassade et le Consulat. Ils partagent leurs préoccupations, réfléchissent ensemble et décident, par exemple, de la grille de salaire des enseignants, des personnels ainsi que des écolages.

Côté grec, une fédération existe aussi, mais moins développée, la Grèce n’ayant pas vécu la crise de survie à laquelle étaient confrontés les écoles turques.

Enfin, cette longue réunion s’est terminée dans l’atelier de céramique pour dessiner chacun son petit carreau qui viendra s’ajouter à tous les autres, dans le mur de céramique ou chacun, élève, professeur, membre du personnel, ancien, visiteur… a l’occasion de réaliser son carreau de 10 cm de côté.
(M. Jacques Augereau)
photos MM. Augereau & Bertet.

Retour









































 

Retour

         
 
REFLEXION LASALLIENNE 3 / 2017-2018

LASALLIENS SANS FRONTIERES
FORMER DES COMMUNAUTES VIABLES
Un environnement naturel et démographique radicalement transformé
(pdf – 7,44 MB)


télécharger les logos en HD
en francais
en anglais

Bulletin Vocations lasalliennes 2


Intercom 149


LETTRE PASTORALE AUX FRÈRES 
Un unique appel, plusieurs voix
(pdf – 0,6Mb)



La ligne du Temps du Fondateur




Frère Salomon Leclercq
Article à lire
Ressources à télécharger