FRERES DES ECOLES CHRETIENNES - PROCHE ORIENT
actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
 
Le Frere Superieur enchanté de sa visite au Soudan
"Je suis revenu enchanté de ma visite du Soudan. Elle a été pour moi un lieu théologique", a affirmé le Frère Álvaro Rodríguez Echeverría, à propos de sa première visite à la communauté de Khartoum, du 5 au 10 février, en compagnie du F. Visiteur du Proche-Orient, Georges Absi.

"Il y a trois ans, grâce au travail de préparation mené pendant plusieurs années par le Frère Michel Fleury, le District du Proche Orient a ouvert une communauté à Khartoum, début de l'aventure lasallienne dans ce pays nouveau pour nous", a ajouté F. Alvaro.

"Aujourd'hui nous y avons quatre Frères de différentes nationalités, signes vivants du caractère international de notre mission : Yves, originaire de France, ayant vécu de nombreuses années en Égypte, Jérôme, du District de LINE qui a été missionnaire au Kenya et en Tanzanie, Joseph, notre seul Frère soudanais et Hossam, un jeune Frère égyptien. Deux de ces Frères travaillent au collège Saint Augustin de l'Archidiocèse. Les deux autres répondent aux besoins des élèves de petites écoles paroissiales très pauvres construites en torchis. Ils s'investissent surtout dans l'accompagnement des maîtres et l'animation de catéchistes vivant d'une foi profonde et émouvante.

Les Frères animent aussi un centre d'études de l'anglais et de l'arabe (le KLIK).

Certains catéchistes sont de vrais témoins de la foi, tout comme les jeunes volontaires soudanais. Ces derniers sacrifient leurs jours de congé pour collaborer avec les Frères dans différents centres à former les enfants et à s'occuper d'eux. Un des catéchistes de ces centres nous disait que les Frères étaient pour eux de vrais pasteurs puisqu'ils les sentaient plus proches d'eux que le prêtre et parce que le plus important c'était que les enfants apprennent, non seulement la doctrine, mais à vivre leur foi. J'ai été profondément touché de tout cela ainsi que par la souffrance et la pauvreté des gens.

L'esprit de communauté est très fraternel, la prière soigneusement préparée est partagée.

La relation des religieux avec les prêtres du pays est bonne. Et la présence des Frères y est pour quelque chose. J'ai pu m'entretenir avec une cinquantaine de religieux et de religieuses sur « l'enchantement de la vie consacrée » et un autre jour avec les représentants des différentes communautés. Leur problème principal est d'avoir affaire à une mentalité du provisoire chez la plupart des gens. La majorité des personnes déplacées depuis les accords de paix souhaite retourner au Sud mais n'en finit pas de résider dans le Nord. En fin de compte, ce sont des gens qui ont beaucoup souffert mais qui veulent s'en sortir et aller de l'avant. En méditant les béatitudes de Luc, que la liturgie nous proposait pour le VI ème dimanche du temps ordinaire, j'ai pensé aux chrétiens du Soudan… J'espère qu'un jour ils jouiront du Royaume, pourront se nourrir, s'arrêteront de pleurer et ne seront plus persécutés.

L'Institut, d'autre part, a accepté de coordonner la partie éducative du projet des Unions des Supérieurs Généraux et des Supérieures Générales d'ouvrir un centre inter-congrégations pour former des enseignants et des agents de santé dans le Sud du pays où peu à peu, après des années de guerre, la situation s'améliore".

Retour



 

Retour

         
 
REFLEXION LASALLIENNE 3 / 2017-2018

LASALLIENS SANS FRONTIERES
FORMER DES COMMUNAUTES VIABLES
Un environnement naturel et démographique radicalement transformé
(pdf – 7,44 MB)


télécharger les logos en HD
en francais
en anglais

Bulletin Vocations lasalliennes 2


Intercom 149


LETTRE PASTORALE AUX FRÈRES 
Un unique appel, plusieurs voix
(pdf – 0,6Mb)



La ligne du Temps du Fondateur




Frère Salomon Leclercq
Article à lire
Ressources à télécharger