FRERES DES ECOLES CHRETIENNES - PROCHE ORIENT
actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
 
Bethléem : rencontre de la Famille lasallienne et des catéchistes
Une réunion des responsables de la Pastorale et des Mouvements Lasalliens du Secteur Terre Sainte s'est tenue vendredi 25 septembre au Collège des Frères à Bethléem, sous la présidence du F. Visiteur Georges Absi, avec 45 participants : agents de la Pastorale scolaire, catéchistes, membres de la Famille lasallienne, Signum Fidei, responsables des mouvements, les Directeurs, les responsables des cycles à Jérusalem et Bethléem. Quatre frères étaient présents : le Frère Visiteur, F. Albert Alonzo, coordinateur et les FF. Jean Manuel et Daoud Kassabry.
Placée sous le thème de la place de la Pastorale scolaire dans la vie de nos collèges, la réunion commence par une prière à l’intention des vocations. Puis, F. Daoud, responsable de la Pastorale dans le Secteur a fait une introduction a la journée. Il a rappelle que la pastorale scolaire devrait être le souci de tout le monde. Puis, il expose l’image d’Abraham creusant des puits que ses ennemis venaient la nuit saboter. Nous sentons que nous travaux ressemblent aux puits d’Abraham. Nos ennemis sont les valeurs du monde d’aujourd’hui : argent, orgueil, jalousie et toutes sortes de péchés. Notre mission scolaire devait donner aux jeunes les capacités de bien discerner avant de choisir et de rester toujours fidele a l’appel du christ.
Frère Georges a ensuite donné une conférence sur l’importance de la Pastorale dans les écoles lasalliennes, afin d'orienter les travaux de la journée :
"Nous devons être a l’image du bon pasteur : Jésus-Christ compare ceux qui ont charge d’âmes à un bon pasteur, qui a un grand soin de ses brebis ». Le maître chrétien, tout comme le bon pasteur, fait de son mieux pour guider ses élèves, et pour les connaître un à un, connaître leurs besoins, le caractère de chacun. De La Salle dit plus loin : « avoir beaucoup de vertu pour servir d’exemple aux autres, … on doit reconnaître en eux une grande tendresse pour les âmes qui leur sont confiées ».
"La pédagogie lasallienne ne se limite pas au salut «éternel» des enfants, il faut faire en sorte d’apporter aux élèves en même temps le salut «temporel», le succès dans la vie professionnelle et familiale.
St JBLS dans sa méditation 160 précise: «Vous devez joindre, dans votre emploi, le zèle du bien de l’Église avec celui de l’État… Vous procurerez le bien de l’Église, en les faisant de véritables chrétiens… Vous procurerez le bien de l’État, en leur apprenant à lire et à écrire et tout ce qui est de votre ministère, eu égard avec l’extérieur…».
F. Georges a également fait référence au Concile Vatican II qui affirme : «Entre tous les moyens d’éducation, l’école revêt une importance particulière … elle est le lieu de développement assidu des facultés intellectuelles, elle exerce le jugement, elle introduit au patrimoine culturel hérité des générations passées, elle promeut le sens des valeurs, elle prépare à la vie professionnelle, elle fait naître entre les élèves de caractère et d’origine sociale différents un esprit de camaraderie qui forme à la compréhension mutuelle».
En guise de conclusion F. Georges a réitéré l'appel lancé par le F. Supérieur Général, Alvaro Rodriguez, lors de l'assemblée de l'ASSEDIL en mars 2009 : «Nous devons préparer nos étudiants pour qu’ils puissent être compétitifs dans le marché du travail et s’assurer un des relativement rares emplois disponibles…". Mais ajoute l'appel du F. Alvaro ,"notre éducation n’aura pas atteint son objectif, nous n’aurons pas éduqué pour la justice… si ce à quoi ils arrivent, c’est simplement devenir des hommes et des femmes « pour eux-mêmes et pour les leurs et non pour les autres », spécialement pour les pauvres et les exclus, Ceci me semble être le plus grand défi que nous avons, aujourd’hui, comme éducateurs lasalliens».
Après la conférence du Frère visiteur, les participants ont eu un temps de partage sur la qualité de nos écoles et comment nous devons leur donner un nouvel élan.
Puis M. Maher Mattar, coordinateur du Français à Bethléem, a exposé aux participants son expérience pendant le CIL (Centre International Lasallien) et il a présenté les propositions de l’assemblée de la MEL du District au Caire – octobre 2007 concernant la Pastorale des jeunes. Après le repas, les participants ont pu visionner un petit montage sur les activités de la Famille lasallienne durant l’année écoulée 2008-2009.

Retour

























 

Retour

         
 
REFLEXION LASALLIENNE 3 / 2017-2018

LASALLIENS SANS FRONTIÈRES
FORMER DES COMMUNAUTÉS VIABLES
Un environnement naturel et démographique radicalement transformé
(pdf – 7,44 MB)


Bulletin Vocations lasalliennes 2


Intercom 149


LETTRE PASTORALE AUX FRÈRES 
Un unique appel, plusieurs voix
(pdf – 0,6Mb)



La ligne du Temps du Fondateur




Frère Salomon Leclercq
Article à lire
Ressources à télécharger