FRERES DES ECOLES CHRETIENNES - PROCHE ORIENT
actualites
 
Archives 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
 
Prise d'habit du F. Novice Louis Mjalli au Noviciat de Bobo Dioulasso
Le vendredi 21 novembre, notre Novice Louis Mjalli a pris l'habit de Frère des Ecoles Chrétiennes au Noviciat Interafricain de Bobo-Dioulasso, au Burkina Faso, des mains du F. Visiteur Georges Absi s'y est rendu pour la circonstance, et du Maïtre des Novices F. Valère Adonsou.


- Déroulement de la Cérémonie.
- Mot du F. Visiteur Georges Absi.


La célébration eucharistique, riche en chants liturgiques adaptés à la circonstance, a débuté par mot d’accueil par un Novice, suivi d'un mot d’introduction par le Frère Directeur du Noviciat F. Valère Adonsou.
Après l'Evangile, les Novices ont écouté une exhortation du Frère Visiteur, avant d'être appelés par Frère Valère.

La promotion comprend outre F. Louis MJALLI du District du Proche Orient, les FF. SAWADOGO Etienne, BAKO Pierre et SANOU Aimé District de l’Afrique de l’Ouest, WAKOUM Gislhain du District de Douala, NGUENDAHIMANA Emmanuel, HITAYEZU Jean Nepomuscène, RUBERANZIZA Jean Paul de la Délégation de Ruanda.

Par la suite le dialogue suivant s'est établi entre le Frère Visiteur et les Novices :
- F. Visiteur : Frères, désirez-vous sincèrement faire le choix de mettre en évidence le sens profond de la vie consacrée, la primauté des valeurs spirituelles dans l’existence de l’homme ?
- Novices : "Cher Frère Visiteur, nous sommes résolus, avec les moyens que nous offre l’Institut des Frères des Ecoles Chrétiennes, à chercher Dieu par-dessus tout, à témoigner que son amour est premier, et à montrer, par toute notre vie, notre appartenance exclusive au Christ.
Nous voulons aussi, par nos motivations, nos choix et notre manière d’être, dire à toute personne que Dieu l'invite à un dialogue dont dépend son bonheur, c'est-à-dire le salut de son âme".

Après quoi, les novices s’approchent à tour de rôle et se mettent à genoux pour recevoir l’habit des mains du Frère Visiteur qui dit à chacun :
"Reçois cet habit en signe de consécration et en témoignage de pauvreté, d’humilité et de zèle pour la formation humaine et chrétienne de la jeunesse".

Le novice baise l’habit, se lève et rejoint sa place. Dès que tous les novices ont reçu l’habit, ils se retirent pour s'habiller accompagnés par des novices de la 2ème année.
-------------------------------------

Mot du F. Visiteur Georges Absi à la Cérémonie de Prise d’Habit
au Noviciat Interafricain - Bobo-Dioulasso - 21 novembre 2008.


Chers Frères,

Nous vous voici réunis ensemble dans la diversité de nos origines et de nos cheminements pour cette cérémonie de prise d’habit. Tout à l'heure, nous vous remettrons l'habit des Frères signifiant ainsi votre incorporation à ce corps qu'est l'Institut. Cet habit veut être un signe de notre consécration au Seigneur et l’acte de vous vêtir aujourd’hui devrait vouloir signifier ce que dit saint Paul : « Vous vous êtes dépouillés du vieil homme avec ses pratiques et vous avez revêtu l’homme nouveau, celui qui, pour accéder à la connaissance, ne cesse d’être renouvelé à l’image de son créateur » (Col 3, 9-10). C’est ce que je vous souhaite de commencer en cette période du Noviciat et de poursuivre durant toute votre vie : vous renouveler sans cesse pour être davantage, jour après jour, à l’image de notre Seigneur Jésus. J’espère que chacun de nous pourra, à l’exemple de l’apôtre des nations, dire un jour : « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est Christ qui vit en moi » (Gal 2,20).

Dans l’évangile que nous venons d’écouter (Jn 15,18-21), Jésus dit à ses disciples, Il vous dit : « C’est moi qui vous ai mis à part du monde ». Oui, vous devez bien le savoir, c’est Jésus lui-même qui vous a choisis et vous a appelés à sa suite. Et votre démarche aujourd’hui n’est qu’une réponse à l’appel de Jésus que vous avez senti un jour dans vos vies. Le Christ a posé un jour son regard sur vous, vos regards se sont croisés et vous avez été fascinés au point de lui dire : oui, me voici, je suis prêt à te suivre où tu me mèneras. Et vous aurez, chaque jour, à redire le « oui » à cet appel, quelles que soient les difficultés rencontrées, comptant toujours sur l’appui du Seigneur : « Je peux tout en celui qui me fortifie » (Ph 4,13).

Dans ce même évangile, Jésus nous prévient : « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï le premier ». Jésus nous met en garde contre les incompréhensions que nous pourrions rencontrer.

- Incompréhensions de la part de membres de votre famille, d’amis, de connaissances qui n’ont pas saisi le sens de votre démarche et de votre présence ici. « Religieux, pourquoi ? Fais comme tout le monde ! ». « Tu veux être Frère, pourquoi ? Etre prêtre, c’est mieux ! ». Ou « Religieux enseignant, pourquoi ? Il y a des métiers meilleurs que celui de professeur ! ». Ou « Enseignant d’accord, mais pourquoi religieux ? », etc. Ces personnes n’ont pas découvert la beauté de notre mission de Frères !

- Incompréhensions par rapport aux vœux : « Chasteté, pourquoi ? Marie-toi, c’est mieux ! ». « Pauvreté, pourquoi ?». « Obéissance, pourquoi ? ». Le monde ne comprend pas toujours que, par ces vœux, nous voulons ressembler à Jésus chaste, pauvre et obéissant ; le monde ne comprend pas toujours que, par ces vœux, nous voulons ouvrir notre cœur à l’amour de tous, que nous ne souhaitons pas amasser des trésors inutiles, que nous cherchons à découvrir la volonté de Dieu dans nos vies.

- Incompréhensions ou même persécutions quand, dans votre école ou votre société, vous aurez à dire une parole vraie, une parole libre, une parole d’évangile, une parole qui dérange !

Mais ne craignez pas, Jésus qui vous appelle, sera toujours là pour vous guider, vous accompagner, vous aider. Il est « Celui qui peut, par sa puissance qui agit en nous, faire au-delà, infiniment au-delà, de ce que nous pouvons demander et imaginer » (Eph 3,20). Nous pouvons compter sur lui. Mais pour cela, il faut des temps de présence au Seigneur dans la méditation et la prière, il faut vivre dans l’intimité du Christ Jésus.

Et Jésus, n’a-t-il pas dit à Pierre : « J’ai prié pour toi afin que ta foi ne disparaisse pas. Et toi quand tu seras revenu, affermis tes frères » ? (Lc 22,32). Savoir que le Christ, le Maître, prie pour chacun afin qu'il demeure fort face à l'adversité sera un réconfort puissant qui vous aidera à aller de l'avant. Et nous avons le devoir de faire nous aussi de même, nous avons le devoir de soutenir notre Frère par la prière afin que sa foi ne défaille pas, nous avons le devoir d’affermir notre Frère. Vous savez bien qu’on choisit ses amis mais on ne choisit pas ses frères. Ainsi en est-il dans les familles, vous avez tous, je crois, des frères et sœurs à la maison, nous les aimons tels qu’ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts. Dans l’évangile de la messe de ce matin à l’occasion de la fête de la Présentation de la Vierge Marie au temple, Jésus dit : « Qui est ma mère et qui sont mes frères ? ». Montrant de la main ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères, quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, c’est lui mon frère, ma sœur, ma mère » (Mt 12, 48-50). Oui, Jésus nous a donnés des Frères à aimer, des Frères à affermir. Alors, chaque fois que tu seras assis dans cette chapelle, tu prieras pour chacun de tes Frères ici présent. Tu aimeras ton Frère et tu prieras pour lui, quelle que soit son origine ; tu aimeras ton Frère et tu prieras pour lui, quelle que soit sa couleur ; tu aimeras ton Frère et tu prieras pour lui, quel que soit son tempérament ; … tu aimeras ton Frère et tu prieras pour lui afin que sa foi ne défaille pas.

Cher Frères, dans cette étape du noviciat que vous vivez ici, il vous faudra graver la loi du Seigneur plus profondément encore dans votre coeur. Il vous faudra revêtir progressivement l'homme nouveau que le Christ vous invite à devenir : un homme libre de tout esclavage, de tout légalisme, de toute recherche de soi. Sans crainte du chemin à parcourir, ouvrez vos coeurs à l'Esprit qui vous montrera toujours la route à prendre et vous sera le compagnon de tous les jours. Ensemble, avançons sur les traces de saint Jean-Baptiste de La Salle pour œuvrer au salut des enfants et des jeunes que le Seigneur nous confie.
Frère Georges Absi, Visiteur
------------------------------------


PHOTOS :
-----------

F. Georges Absi remet l'habit au F. Novice Louis Mjalli.
F. Louis entouré de deux autres FF. Novices.
Les FF. Louis, Georges et deux Novices du District de 2ème année, Malak Fayez et Baha'a Laméi.
Les FF. Louis et Georges.

Retour











 

Retour

         
 
LETTRE PASTORALE AUX FRÈRES 
Un unique appel, plusieurs voix
(pdf – 0,6Mb)



Commission des Vocations lasalliennes.
Communiqué n1


Frère Salomon Leclercq
Article à lire
Ressources à télécharger


RÉFLEXION LASALLIENNE 2 / 2016-2017
Un appel, plusieurs voix
Faire vivre la spiritualité dans la sécularisation

http://www.lasalle.org/wp-content/uploads/2015/12/cover_fr.jpg

La ligne du Temps du Fondateur




Intercom 147 – Juillet 2016





Lumen - Décembre 2016
« Service avec les pauvres »



25 mars 2017
Prière pour les Vocations